Le Thym

Thymus vulgaris (famille des lamiacées)

 

Depuis plus de 12 000 ans, le thym accompagne la vie quotidienne des humains, tant pour ses usages médicinaux et cosmétiques que culinaires. En Europe, il compte encore parmi les plantes les plus fréquemment recommandées contre la toux et l'inflammation des voies respiratoires.

 

Thymus veut dire « parfumer » à cause de l’odeur agréable que dégage la plante. Elle est connue aussi sous les noms : Farigoule, Barigoule, Frigoule, Pote. D’autres variétés de thym sont recensées dont les principales sont leThymus x citriodorus le thym citron, le Thymus serpyllum le serpolet.

 

 

Description

Le thym se présente en grandes touffes de 20 à 40 centimètres de hauteur, à tiges ligneuses très ramifiées dressées, portant de nombreuses feuilles sessiles, linéaires,  à bord enroulés en dessous et de couleur vert gris. Les petites fleurs à calice velu sont d’un rose pâle ou blanc réunies en épis au sommet des rameaux qui se montrent en juin. Le fruit est un tétrakène de couleur sombre, lisse, placé au fond du calice.

 

thym

Culture et Récolte

Le thym croît spontanément dans la garrigue pauvre et sèche. Il a sa place dans tous les jardins en bordure. Un sol léger, humifère, calcaire et une exposition plein  soleil est une aubaine pour cette petite plante. Il aime bien la présence de la lavande. Il peut rester en place pendant 6 ans. Le thym s’obtient par semis au printemps ou par boutures ou éclats de souche.

Les récoltes des sommités les plus riches en principes actifs sont celles qui se font en début de floraison.

Elles ont lieu en mars-avril et pour la 2ème  en septembre. Le séchage en 3 à 7 jours nécessite une bonne ventilation et de l’obscurité. Pour obtenir 1 kg de feuilles et de fleurs sèches il faut 6 à 8 kg de plante fraîche.

 

Propriétés traditionnelles

La drogue est traditionnellement utilisée par voie orale pour ses propriétés antispasmodiques notamment dans la toux de la coqueluche, et antiseptiques pulmonaires. Elle est aussi  immunostimulante, tonique général, neurotonique et stimulant des fonctions digestives (H. Leclerc). Elle est également utilisée dans le traitement des parasitoses.

Elle est également utilisée par voie locale pour ses propriétés désinfectantes des voies respiratoires plus particulièrement  en inhalation et en bain ; cicatrisantes de la peau en crème, en bain et  en baume. Elle a aussi des propriétés révulsives et antirhumatismales.

 

La composante principale du thym, l’huile essentielle, est riche en phénols (20 % à 40 %) : le thymol, le carvacrol, le linalol, le géraniol, le cinéol, le terpinol. Leur teneur varie selon le chémotype.

Le thym est divisé en plusieurs « races » chimiques, appelées chémotypes ou chimiotypes. La variabilité de ce dernier est influencée par l’environnement (sol, altitude) et le climat (température et ensoleillement) permettant à la plante de vivre et d’évoluer.

D’une façon générale aucune des propriétés d’une HE n'est liée de façon spécifique à un chémotype particulier mais toutes le sont à l'ensemble des chémotypes de la plante générique. La prescription d’une HE selon un chémotype particulier n’ajoute donc rien aux propriétés thérapeutiques de la plante générique.

Par ailleurs, les posologies préconisées en endobiogénie restant toujours très inférieures à la dose toxique, la prescription d’une HE selon un chémotype particulier pour des raisons de non-toxicité ne présente aucun intérêt.

En moindres proportions nous trouvons des hétérosides (l’apigénol, du lutéolol), des  flavonoïdes (cirsilinéol, thymonine), des acides phénols et des tanins.

 

Propriétés issues directement de la pharmacologie

Les principales propriétés sont : 

  • anti-infectieuse (HE riche en phénols)
  • anti-virale (flavonoïdes, HE riche en phénols)
  • antispasmodique (flavonoïdes)
  • anti-allergique (flavonoïdes)
  • vulnéraires par ses tanins.

 

Propriétés cliniques en phytothérapie clinique

Au niveau symptomatique, le thym est :

  •       antibactérien sur les sphères : ORL, pulmonaire, intestinale, génito-urinaire, et cutanée 
  •       antiviral (herpès notamment) 
  •       antifongique
  •       antihelminthique (antiparasitaire)

Au niveau du drainage c’est un draineur hépato-vésiculaire cholérétique et un draineur rénal diurétique volumétrique.

Au niveau endobiogénique, le thym est un antispasmodique neurotrope (parasympatholytique) puissant et un stimulant du cortex surrénal : immunostimulant, anti-inflammatoire.

 

Précautions

Le thym peut avoir des effets secondaires de type atropinique c'est-à-dire  sécheresse des muqueuses, bradycardie, constipation, dysurie, voire rétention d’urine.

Il est contre indiqué en cas d’hypertension artérielle non maitrisée et en cas de glaucome. En phytothérapie clinique, les doses utilisées étant régulatrices  correspondent à des niveaux inférieurs au seuil de toxicité.

 

 

Indications en phytothérapie clinique

En principal, le thym est indiqué dans toutes les pathologies infectieuses bactériennes, virales, fongiques ou parasitaires avec un tropisme marqué pour les sphères ORL, pulmonaire, digestive, génito-urinaire et cutanée. Dans les maladies où prédominent les phénomènes sécrétoires et congestifs le thym trouve toute sa place. Dans les pathologies où la prédominance vagale est à l’origine de troubles de la motricité, avec ou sans réactivité alpha-sympathique secondaire cette plante est à prescrire. En secondaire, le thym est utilisé dans les drainages hépatiques et rénaux.

 

Références :

Cours de phytothérapie clinique, Affections ORL,

Docteurs Françoise BASSET, Alain CARILLON et Francis ALLIOT.

DURAFFOURD, LAPRAZ. Traité de phytothérapie Clinique, MASSON 2002

VALNET, Phytothérapie, MALOINE, 1976

 

Article rédigé par Serge Theytaz

 

Visiteurs en ligne

Nous avons 50 invités et aucun membre en ligne

Abonnez vous à notre Newsletter

Information destinée aux adhérents

Les informations recueillies sont nécessaires pour votre adhésion.

Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au secrétariat de l’association. En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.

Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : Phyto 2000, 104 Avenue Victor Hugo, 75016 Paris.