Endobiogénie, le terrain en médecine

 

Le terme de terrain nécessite une mise à jour indispensable à la compréhension de son usage scientifique et au développement d'une thérapeutique qui s'appuie sur le respect absolu de l'homme et sur la sauvegarde de ses capacités à s'assumer lui-même. Thérapeutique résolument non substitutive, elle refuse la prise en charge systématique de l'homme malade aux moindres signes de défaillance dans le maintien de son équilibre, et surtout dans la prévention de ses incapacités à y faire face. Elle relève d'une volonté supérieure de protection de l'état de santé des patients confiés à chacun des médecins adhérant à la notion de terrain. C'est leur volonté dominante d'en permettre la réintégration, la restitution à moindre frais.